Le Dr Nicolas Mesplié a eu le plaisir de co-animer un EPU portant la vie avec un glaucome avec le Pr Schweitzer, spécialiste en prise en charge du glaucome au CHU de Bordeaux.

Le Glaucome est une maladie silencieuse responsable d’une destruction progressive et irréversible du nerf optique liée à une augmentation de la pression intra-oculaire. Cette altération du nerf optique conduit à une amputation progressive du champ visuel et en l’absence de traitement, cette maladie peut mener à la cécité.

Le glaucome progresse souvent sans qu’aucun symptôme ne puisse alerter les personnes qui en sont atteintes. En France, près de la moitié des glaucomateux s’ignore.

Un dépistage est indispensable à partir de 60 ans ou avant si des antécédents familiaux sont présents. Un diagnostic précoce et un traitement approprié contribuent à diminuer l’incidence globale du glaucome.

L’objet de cet EPU est d’échanger avec l’ensemble des ophtalmologistes de la Côte Basque sur les difficultés de prise en charge du glaucome sur le plan psychologique et sur les difficultés de prise en charge diagnostiques et thérapeutiques avec notamment les effets hiatrogènes de certains collyres pouvant entraîner une sécheresse oculaire.

Le Pr Schweitzer a présenté les symptômes précoces pouvant évoquer l’apparition de la pathologie du glaucome, le Dr Mesplié a, quant à lui évoqué, avec l’ensemble de ses confrères, les facteurs de risques extraoculaires pouvant générer un glaucome et la nécessité d’une prise en charge pluridisciplinaire avec les médecins spécialistes du sommeil et les cardiologues notamment.

En dernier point, il a été évoqué, chez les patients glaucomateux, les atteintes de la surface oculaire avec notamment les syndromes secs liés à la fois à la pathologie glaucomateuse ainsi qu’aux traitements hypotonisants.