La sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est un motif de consultation extrêmement fréquent en ophtalmologie.
Sa prise en charge est complexe en raison de son étiologie multifactorielle et comprend schématiquement 4 stades :
– le premier est l’éducation du patient, l’adaptation à son environnement, la suppression des médicaments contenant des conservateurs ainsi que l’utilisation de lubrifiants oculaires associée à une hygiène des paupières
– le deuxième concerne l’utilisation d’anti-inflammatoires de type corticoïdes topiques
– le troisième la mise ne place de bouchons méatiques
– pour les plus réfractaires, l’utilisation de lentilles sclérales, de sérum autologue (prélèvement plasma du patient), ou d’une greffe pansement de placenta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *