SAINT-JEAN-DE-LUZ  05 59 51 86 00

Indication des implants à profondeur de champ – N. MESPLIÉ

Dr Mesplié Pour certains chirurgiens, les implants à profondeur de champ peuvent être considérés comme des implants premium utilisables en chirurgie réfractive. Pour d’autres praticiens, ils sont utilisés en pratique courante dans la chirurgie de la cataracte.

Chirurgie du cristallin clair

Dans le traitement de la presbytie, les implants à profondeur de champ sont le plus souvent supplantés par les implants multifocaux. Néanmoins, dans certaines situations particulières, les implants à profondeur de champ peuvent présenter un intérêt certain.

Indication de la chirurgie du cristallin

Rappelons qu’en chirurgie réfractive, la chirurgie du cristallin est classiquement indiquée dans le traitement de la presbytie à partir de 55 ans chez l’hypermétrope, et que l’on attendra idéalement 60 ans chez le myope (du fait du risque de décollement de la rétine).
Dans cette indication, le choix des implants premium se porte essentiellement sur les dispositifs multifocaux pour des patients désireux de s’affranchir de correction optique. Dans les tranches d’âge définies ci-dessus, les implants à profondeur de champ sont par ailleurs directement concurrencés par le PresbyLasik, qui peut reven diquer des résultats fonctionnels comparables en restant une chirurgie extraoculaire. Néanmoins, ils peuvent trou ver une indication intéressante chez des patients bien sélectionnés.

Obligation professionnelle

Tout d’abord, certaines professions, comme le domaine  de l’aviation, interdisent tout simplement les implants  mul tifocaux afin qu’une habilitation au pilotage soit conser vée et les implants EDOF deviennent donc une bonne  alternative.

Pour d’autres professions, où la conduite nocturne est  primordiale, le choix peut là aussi se porter sur ce type  d’implants.

Exigence visuelle

Certains patients ont un niveau d’exigence élevé pour leur qualité visuelle (notamment nocturne) et ne sont pas prêts à accepter les phénomènes photiques imputables à la multifocalité. Bon nombre d’implants à profondeur de champ permettent de réduire la perte de contraste et les phénomènes photiques des implants multifocaux. Néanmoins, il est important de noter que les implants EDOF peuvent eux aussi dégrader la qualité visuelle, soit par la diffraction, l’hyperasphéricité ou un léger décentrement d’une zone réfractive additionnelle. Il est donc important, dans ces cas précis, de bien connaître les propriétés optiques de l’implant EDOF choisi afin de bien informer ces patients exigeants et d’éviter toute insatisfaction.

Contre-indication relative aux multifocaux

Les implants multifocaux peuvent être contre-indiqués  pour des raisons médicales, notamment dans les cas de  pathologies maculaires, glaucomateuses ou cornéennes.  Dans ces cas, les implants EDOF peuvent être utilisés  afin de ne pas réduire les contrastes et la transmission  lumineuse.  

Patients satisfaits avec une monovision

Que le patient soit équipé en lentilles ou qu’il ait été  opéré au laser, il y a une logique à conserver une modalité de compensation de la presbytie bien vécue par le  patient au moment d’envisager une chirurgie du cristallin. Dans ce contexte, il n’y a aucune autre raison qu’économique de réaliser une monovision avec des implants  monofocaux. De nombreux implants EDOF permettent  d’envisager une micromonovision afin de conserver un  meilleur équilibre binoculaire et une meilleure vision  intermédiaire.

Chirurgie de la cataracte

En pratique courante, la cataracte reste l’indication  reine de l’implantation à profondeur de champ. Le panel  d’implants EDOF permet aujourd’hui d’avoir plusieurs  champs d’application et plusieurs indications différentes.

En première intention, de manière systématique  Dans le cas d’une cataracte, nombre de chirurgiens  utilisent des implants EDOF (différents des implants  monofocaux plus) en pratique quotidienne et en première  intention. En effet, certains implants ont des surcoûts  minimes qui permettent de les envisager sans contrat  réfractif associé. De plus, nombre d’implants EDOF ne présentent que peu de contre-indications à leur implantation.  Cela permet d’optimiser les performances des patients  sans avoir l’obligation du résultat pour le chirurgien.

Dans la chirurgie de la cataracte premium  

Dans ce contexte, le patient souhaite une prestation  particulière réfractive. Les implants EDOF peuvent être  indiqués sur les mêmes critères que lors d’une chirurgie du cristallin clair.

CONCLUSION

Les implants EDOF nous permettent d’élargir nos indications en chirurgie du cristallin clair et dans le traitement  de la presbytie, d’une part en offrant une alternative intéressante à la multifocalité pour certains patients exigeants,  d’autre part en présentant moins de contre-indications que  les implants multifocaux.

Tarfaoui N, Nochez Y, Luong TH et al. Use of « mix-and-match » as pheric intraocular lenses in cataract surgery to enhance depth of field  and stereoscopic performance. J Fr Ophtalmol. 2013;36(1):55-61.  

Reinstein DZ, Carp GI, Archer TJ, Gobbe M. Lasik for presbyopia cor rection in emmetropic patients using aspheric ablation profiles and a  micro-monovision protocol with the Carl Zeiss Meditec MEL 80 and  VisuMax. J Refract Surg. 2012;28(8):531-41.  

Rabinovich M, Ceresara G, Aramburu Del Boz A et al. Visual out comes after implantation of Lucidis EDOF IOL. J Ophthalmol. 2022;  2022:5100861.  

Arrigo A, Gambaro G, Fasce F et al. Extended depth-of-focus (EDOF)  AcrySof® IQ Vivity® intraocular lens implant: a real-life experience.  Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol. 2021;259(9):2717-22.  

Van Amelsfort T, Webers VS, Bauer NJ et al. Visual outcomes of a  new nondiffractive extended depth-of-focus intraocular lens targeted  for minimonovision: 3-month results of a prospective cohort study. J  Cataract Refract Surg. 2022;48(2):151-6.

PARTAGER CE POST