Injection intra-vitréenne

Vous souffrez d’une maladie de la rétine nécessitant le recours aux injections intra-vitréennes de médicaments ?

Les Dr Hamon, Dr Pinel et Dr Soyeur vous recevront en consultation spécialisée pour vous rassurer sur ce traitement efficace devenu incontournable.

Qu'est-ce qu'une injection intra-vitréenne IVT ?

Il s’agit d’une piqûre qui est réalisée directement dans l’œil, dans la cavité oculaire que l’on appelle la cavité vitréenne.

On utilise une aiguille extrêmement fine, qui pénètre dans l’œil anesthésié, sans douleur.

La piqûre se fait à un endroit où l’on peut pénétrer dans l’œil sans danger pour les structures oculaires.

Pourquoi réaliser cette injection ?

L’injection de médicaments directement à l’intérieur de l’œil permet, dans certains cas, une action très efficace sur la maladie oculaire à traiter, tout en minimisant les effets indésirables généraux.

Quelles sont les maladies de la rétine pouvant nécessiter ces IVT?

Principalement la dégénérescence maculaire, la rétinopathie diabétique et les syndromes inflammatoires à l’origine d’un oedème au niveau de la macula.

Comment se déroule une IVT ?

Dans une salle opératoire dédiée à la réalisation des IVT:

Vous êtes allongé(e) confortablement.

L’œil est insensibilisé par un collyre anesthésiant

Le médecin nettoie votre œil avec un produit antiseptique pour diminuer le risque d’infection.

L’injection ne dure que quelques secondes.

Après l’injection : un antibiotique est instillé en goutte.

Quelle est l’evolution post-injection habituelle?

L’œil injecté reste globalement indolore dans la grande majorité des cas.

Il peut arriver de voir des taches dans le champ visuel, pendant quelques heures à quelques jours, correspondant à la présence du médicament dans le vitré.

Il est fréquent de voir apparaitre une petite hémorragie conjonctivale au point de piqûre qui se résorbe spontanément en quelques jours.

Et les consultations post-injection ?

Les rendez-vous vous seront donnés avant votre départ.

Les contrôles seront effectués en fonction du médicament injecté et de la nature de la maladie.

Quels sont les médicaments injectés dans l’oeil ?

Les Antiangiogéniques (anti-VEGF):

Seuls deux médicaments, ont une AMM et sont utilisés en injections intra-vitréennes dans le traitement de la Dégénérescence Maculaire liée à l’âge (DMLA) ou de l’œdème maculaire. Il s’agit du Ranibizumab (LUCENTIS®) et de l’Aflibercept (EYLEA®) qui diminuent la néovascularisation et l’œdème de la rétine.

Mais il existe de nombreuses autres maladies rétiniennes pour lesquelles nous ne disposons pas de traitements efficaces ayant une AMM. C’est dans ces indications que nous proposons d’utiliser l’AVASTIN®.

La cortisone : LA DEXAMETHASONE, OZURDEX®, est une capsule de très petite taille contenant un principe actif anti inflammatoire. Il est utilisé pour le traitement des œdèmes maculaires (c’est-à-dire l’accumulation anormale de liquide au sein de la rétine centrale) chez le patient diabétique, dans les cas d’occlusion veineuse ou en cas d’œdème secondaire à une pathologie inflammatoire de l’œil.

Comment savoir si une nouvelle injection est nécessaire ?

Seul votre ophtalmologiste peut répondre à cette question, au regard des résultats des différents examens de surveillance de vos yeux.

Vous pouvez néanmoins surveiller à l’aide de la grille d’Amsler si vous voyez apparaitre une déformation inhabituelle, une consultation en urgence est nécessaire.